Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ecole française de Lausanne ValmontEcole Valmont aefe
« Octobre 2017 »
Octobre
DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Cliquer sur les dates pour découvrir les événements programmés

Prochain événements
Rester informé

Lettre d'information

 

Flux des dépêches
Mode d'emploi

Applications mobiles

Pourquoi parler français (1) ?

Quelle est la place du Français dans le monde ? Pourquoi apprendre et parler le Français ? Quel avenir pour notre langue et notre culture ? Dans une série d’articles à paraître dans nos prochaines lettres d’information, nous tenterons de répondre à ces différentes questions. Pour aujourd’hui, contentons-nous d’un rapide état des lieux.

Il est assez facile de connaître les chiffres concernant la pratique de la langue française de nos jours puisqu’il existe un observatoire de la Francophonie qui s’occupe spécifiquement de cette réalité et qui dépend de l’O.I.F. (Organisation Internationale de la Francophonie), dont le siège est à Paris et dont le secrétaire général est Monsieur Abdou Diouf, ancien président de la république du Sénégal.

L’O.I.F., rappelons-le, regroupe 77 pays du monde entier, répartis sur les cinq continents, dont 58 états membres et 19 états observateurs. Ce seul chiffre, souvent méconnu comme beaucoup d’autres liés à la Francophonie, illustre en lui-même l’importance et l’attraction de notre langue : Près du tiers des états membres de l’Organisation des Nations-unies (O.N.U.) est lié à la Francophonie !

Ces 75 pays représentent une population totale de près de 900 millions de personnes mais toutes, loin s’en faut bien sûr, ne parlent pas le Français. l’O.I.F. a donc procédé à un inventaire détaillé des francophones du monde entier, en retenant un critère précis : il ne suffit pas de parler et de comprendre le Français quotidiennement pour être considéré comme francophone, il faut aussi être capable de le lire et de l’écrire. Voici le résultat obtenu : "Au total, ce sont 240 millions de personnes qui peuvent être définies comme francophones, de façon certaine, sachant que ce calcul est minimaliste".

Bien plus, l’O.I.F. prévoit que la population des Francophones atteindra au moins les 700 millions au milieu du 21° siècle (vous avez bien lu : plus d’un demi-milliard de francophones annoncé pour 2050 !) ; cette projection s’appuie notamment sur le fait que 60% des Francophones d’aujourd’hui ont moins de 30 ans et que l’Afrique subsaharienne qui compte près de 90 millions de Francophones à elle seule est la région du monde dont la population va le plus s’accroître dans les décennies à venir, avant de se stabiliser, là comme ailleurs.

Cette réalité peut être complétée par d’autres repères, par exemple :

- Il existe environ 6000 langues sur terre et Le Français fait partie des très rares langues parlées sur les cinq continents (en réalité, il n’y en que deux : l’anglais et le français) et apprises dans la quasi-totalité des pays du monde .

- Le Français est la troisième langue de la Toile (après l’anglais et l’allemand).

- L’espace francophone représente 19% du commerce mondial des marchandises.

- Le Français est langue officielle dans 32 pays du monde.

- Le Français est la 2° langue maternelle de l’Union Européenne (après l’allemand) et sa seconde langue de travail (après l’anglais).

Ces quelques chiffres, qui parlent d’eux-mêmes et qui sont pourtant largement ignorés, délimitent un espace francophone important et en pleine évolution. A eux seuls, ils rappellent que le français reste une des grandes langues internationales, mais il y a évidemment bien d’autres raisons de parler français ; nous essaierons de les cerner dans les prochains articles.

 

Alain SULMON