Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ecole française de Lausanne ValmontEcole Valmont aefe

A quoi sert l'école ?

La question peut paraître incongrue, et, d’une certaine manière, elle l’est. Pourtant, dans beaucoup de pays - et c’est le cas en France par exemple -, de trop nombreux jeunes quittent l’école prématurément avec parfois cette réflexion : "L’école, ça ne sert à rien". Réfléchissons-y quelques instants.

L’école, c’est évident, transmet les connaissances qui ont fait le monde d’aujourd’hui, mais sa mission ne s’arrête pas là : L’enfant qui fréquente l’école ne va pas seulement apprendre des connaissances, et l’école qui l’accueille se rapporte à la société qui l’organise.

L’école a pour mission première de développer le plus possible les facultés intellectuelles, physiques et, pour ce qui nous concerne, spirituelles de chaque enfant. Or en développant son intelligence et ses connaissances, l’élève, recevant l’inestimable héritage du savoir transmis par les générations précédentes, va y gagner sa liberté et sa responsabilité. Plus il apprendra, plus il sera libre : Libre de choisir son métier, libre de construire son avenir, libre de choisir son mode de vie. Pour être libre, il faut pouvoir choisir, et pour choisir, il faut savoir, il faut connaître.

Cependant cette liberté va de pair avec la responsabilité ; en forgeant son identité avec les éléments de la culture qui lui a été transmise, il devient dépositaire de cette culture et des valeurs qui lui ont été apportées. Il crée des liens sociaux (ce qu’on appelle la socialisation) qui font de lui un être solidaire des autres. Plus il aura appris, plus il pourra prendre de responsabilités, et plus celles-ci seront grandes à l’égard des autres. La crise que traverse notre société est peut-être d’abord une crise de la responsabilité.

L’instruction est aujourd’hui obligatoire dans la quasi-totalité des pays du monde. Aller à l’école n’est par conséquent ni une activité naturelle, ni une activité spontanée : la rendre obligatoire lui confère précisément son importance et sa légitimité. Il s’agit de permettre à chaque enfant d’entrer dans la dynamique économique et sociale de son temps, de construire son sentiment d’appartenance à une culture, à une nation, à l’Universel. Surtout c’est l’éloigner de l’ignorance qui porte en germe l’injustice, le totalitarisme, l’obscurantisme et la dépendance sous toutes ses formes.

L’ambition finale de l’école, de toute école, c’est donc de former des êtres libres et responsables.

Alain SULMON

NB - Cet article s'inspire du fascicule "La Check List de l'Elève - Conseils pour aider les élèves à mieux apprendre à l'école", paru aux Editions Portances en 2009 (auteur : Eric Saphy) 63 chemin des facteurs 33260 - La Teste de Buch, et toujours disponible au prix de 3,30€.