Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ecole française de Lausanne ValmontEcole Valmont aefe
« Janvier 2018 »
Janvier
DiLuMaMeJeVeSa
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Cliquer sur les dates pour découvrir les événements programmés

Prochain événements
Navigation
Rester informé

Lettre d'information

 

Flux des dépêches
Mode d'emploi

Applications mobiles

Rencontre avec une championne olympique

Les élèves de 4ème et 3ème ont eu la chance de rencontrer Sandrine Ray, championne olympique suisse de Hockey sur glace.

Les élèves de 4ième et 3ième ont eu la chance de rencontrer Sandrine Ray, championne olympique suisse de Hockey sur glace.

Son sourire, son regard aimant et attentif à chacun, ainsi que sa  joie de vivre toute contagieuse ont conquis adultes et ados !

Nous la remercions chaleureusement.

Voici quelques éléments de son témoignage !

Sandrine RAY

Née à Orbe en Suisse Romande le 11 mai 1983, c'est à Yverdon qu'elle passe son enfance. Joueuse de l'équipe nationale suisse, elle  participe 5 fois aux Championnats du Monde de hockey sur glace : Finlande 1999, France 2000, Lettonie 2001, Canada 2004 et Suisse 2005  et aux Jeux Olympiques 2006, à Turin. Passionnée, elle commence à jouer dès l'âge de 4 ans. 
Quand j'avais environ huit ans, une nuit, j'ai rêvé que je participais aux Jeux Olympiques. Mon rêve était si clair et si fort, je me voyais entrer dans le stade olympique lors de la cérémonie d'ouverture pour représenter mon pays. Oui, c'était vraiment un rêve impossible; d'abord parce qu'à ce moment-là le hockey féminin n'était pas une discipline olympique (il n'a rejoint les Jeux qu'en 1998 à Nagano), et enfin, parce que si peu de gens ont la chance d'y être qualifié.

Mais ce rêve était si réel pour moi que je croyais en lui de tout mon cœur. Je disais à tout le monde :  je vais aller aux Jeux olympiques ! Et comme vous pouvez l'imaginer, les gens étaient très sceptiques et riaient à ce sujet. Mais c'était ma priorité, mon but ultime dans la vie. Je  me donnais à fond pour ce rêve, et j'allais de mieux en mieux. Lorsque j'ai eu 15 ans, je ne pouvais plus jouer avec les garçons à Yverdon-les-bains et je pensais que c'était la fin du hockey pour moi. Mais alors une équipe féminine m'a contactée et cette même année, j'ai été sélectionnée pour jouer en moins de 20 ans en équipe nationale. L'année suivante, j'ai rejoint l'équipe suisse  et j'ai participé aux Championnats du Monde en Finlande en 1999. Je me rapprochais de plus en plus de mon rêve.

Puis à l'âge de 17 ans, nous avons eu l'occasion de nous qualifier pour les JO de Salt Lake City en 2002. Nous devions gagner le dernier match du tournoi de qualification pour avoir notre billet pour les Jeux. C'était suffisant. Le jour que j'avais attendu toute ma vie. J'étais maintenant si proche de ce rêve impossible. A cette époque, les choses se multipliaient: jouer, travailler à temps plein et étudier dans le même temps, c'était très stressant, d'autant plus que mon père était très malade. Donc, gagner ce match n'était pas seulement l'accomplissement d'un rêve, mais aussi la réponse à tous mes combats.

Nous étions meilleures que l'autre équipe, mais ce jour-là, tout s'est mal passé. Nous n'avons pas perdu le match, nous avons égalisé à 2-2! C'était trop, je suis sortie de la patinoire, au plus bas. À ce moment-là  j'ai dit, "Jésus, prends ma vie et fais ce que tu veux d'elle !"

 

 

Claire PALTHEY, Coordinatrice de la Pastorale