Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ecole française de Lausanne ValmontEcole Valmont aefe
« Novembre 2017 »
Novembre
DiLuMaMeJeVeSa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Cliquer sur les dates pour découvrir les événements programmés

Prochain événements
Navigation
Rester informé

Lettre d'information

 

Flux des dépêches
Mode d'emploi

Applications mobiles

A la découverte du Moyen-Äge

Classe de CM1

Mercredi 25 mai, nous sommes allés visiter l’exposition « Medieval Factory » à l’espace des inventions de la Vallée de la jeunesse.

En arrivant, répartis en trois groupes accompagnés par des animateurs, nous nous sommes lancés à la découverte de ces inventions du Moyen Âge que nous utilisons encore aujourd’hui. Toutes ces inventions ont bien évolué...

Nous avons, entre autres, découvert la fabrication du savon, de la boussole, des lunettes, ainsi que de différentes sortes de papier (papyrus, parchemin).

  

Nous avons pu tester différentes créations, en manipulant nous-mêmes.

Le fonctionnement des canons nous a particulièrement amusés : un canon à air comprimé nous permettait d’envoyer une balle de ping-pong sur une cible. Le trébuchet était très efficace mais prenait beaucoup de temps à charger et manipuler.

Grâce à de petites maquettes, nous avons mieux compris le fonctionnement et l’utilité des moulins. Trois sortes de moulins étaient présentées : à eau, à forge et à papier.

L’imprimerie, enfin, créée en 1490, était constituée de lettres mobiles en métal placées sur une plaque  sur laquelle on abaissait la presse couverte d’encre.

 

Par ailleurs, nous avons appris quelques mots de la langue française utilisés couramment aujourd’hui et qui trouvent leur origine au Moyen Âge : « copain », par exemple. A cette époque, on utilisait de grandes tranches de pain en guise d’assiette, que l’on partageait avec son voisin. Celui-ci devenait alors le co-pain.

  


De la même manière, le mot « salaire », vient de la quantité de sel  que l’on recevait après un travail bien fait.

Ségolène de La Fortelle, enseignante en CM1